Aujourd’hui, comme promis, je vous donne la recette de l’accompagnement de mes grenadins de veau. Il s’agit d’un risotto aux morilles, qui a également fait sensation. La saveur des morilles est très agréable, et j’en avais profité pour glisser dans mon risotto un minuscule filet d’huile de truffe. Un régal !

 

CIMG3043

 

 

Risotto aux morilles (inspiré du blog Péché de gourmandises)

Ingrédients (pour deux personnes) :

  • 100g de morilles fraîches ou 40 g de morilles séchées
  • 150g de riz arborio ou carnaroli
  • Un oignon
  • 25g de beurre
  • 10cl de vin blanc sec
  • Un litre de bouillon de volaille maison ou préparé avec un cube
  • 50g de parmesan fraîchement râpé
  • Sel et poivre

Réhydratez les morilles (si elles sont sèches) en les plongeant 1 heure dans de l'eau tiède. Egouttez-les, puis rincez-les sous l'eau courante en les secouant pour retirer les impuretés, et égouttez-les à nouveau. Si elles sont fraîches, vérifiez qu’elles ne contiennent aucun petit caillou ou corps étranger, époussetez-les, lavez-les puis séchez-les délicatement.


Pelez et émincez finement l'oignon.

Préparez le bouillon et portez-le à ébullition. Maintenez-le à frémissements tout le long de la cuisson du riz.

Coupez grossièrement les morilles.


Chauffez le beurre dans une sauteuse et faites-y fondre l'oignon à feu doux pendant 5 minutes. Ajoutez le riz et le faire revenir 1 minute jusqu'à ce qu'il devienne translucide en remuant avec une cuillère en bois. Arrosez avec le vin blanc et continuez de remuer jusqu'à son absorption.

Incorporez les morilles puis ajoutez alors une louche de bouillon. Quand elle est absorbée par le riz, continuez d'ajouter le bouillon louche par louche tout en remuant, en ne remettant du bouillon que lorsque la louche précédente aura été absorbée.

Quand le riz est cuit mais un peu ferme, arrêtez la cuisson, retirez du feu et ajoutez le parmesan.

Mélangez bien, puis servez sans attendre dans des assiettes creuses ou des petites cocottes.

 

joyeux noel 2